La fois où je suis tombée en amour avec le Népal

Depuis toute petite, je rêvais de visiter le Népal. Je ne sais pas trop d’où m’est venue cette envie, ni même comment mon attention a pu se rapporter sur ce pays à l’époque. Je me remémore surtout de rêver de sommets enneigés et de drapeaux de prière. En avril 2016, j’ai trouvé bien plus que cela lors de mon passage au Népal ; je suis carrément tombée en amour avec ce pays.

J’ai atterri à Katmandou exactement un an après le séisme d’avril 2015. Les répercussions de cette terrible catastrophe se faisaient encore sentir au sein de la capitale, où de nombreux bâtiments et monuments ont été endommagés ou carrément détruits. Malgré les difficultés que les népalais ont dû affronter et le peu de moyens qu’ils possèdent, ils ont su se relever de cette tragédie en vivant au jour le jour, dans le moment présent.

Katmandou est une capitale très dépaysante ; pauvreté, air pollué et population dense ne sont que peu de facteurs qui m’ont frappée à mon arrivée en ville. Au-delà du dépaysement, j’ai surtout ressenti une sérénité incroyable, malgré l’agitation qui règne. La gentillesse et la sagesse des népalais m’ont touchée droit au coeur. Je me suis tout de suite sentie chez moi au Népal, comme si j’étais destinée à me retrouver là. J’étais émerveillée devant un tout et un rien ; allant des jacarandas, ces arbres aux fleurs bleues-violacées, aux habits traditionnels colorés des femmes népalaises. J’ai également été séduite par leur nourriture ; particulièrement le plat traditionnel, le dal baht, et les délicieux pakodas ; j’en mangerais tous les jours jusqu’à ma mort sans jamais m’en lasser.

Je n’entrerai pas trop dans les détails de mon trek du tour des Annapurna dans cet article, puisque j’y ai déjà dédié un article entier. Par contre, je ne peux pas omettre que mon coup de coeur népalais fut définitivement de respirer l’air frais des montagnes et de contempler des vues saisissantes en pleine nature. Durant mon trek, j’avais l’impression d’être à l’autre bout du monde, perdue au coeur des sommets enneigés ; mon rêve devenait enfin réalité! Et je n’ai eu qu’un bref aperçu de ce que le Népal peut offrir en matière de treks. Ce voyage n’est qu’une promesse de retour dans ce pays dont je suis tombée sous le charme.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s