La mésaventure des punaises de lit à Chamonix

Les mésaventures font des bonnes histoires à raconter au retour du voyage, mais ça ne veut pas dire que sur le coup on la trouve si drôle! Je vais te raconter ma pire bad luck en France (qui n’est pas si pire que ça en fait, avec un peu de recul) : Carl et moi avions réservé une auberge à Chamonix pour notre seule nuit à cet endroit. Le lendemain, nous avions prévu d’aller monter dans les montagnes en téléphérique pour observer la magnifique vue. Nous arrivons à notre auberge en début de soirée, après une rude journée de voyage en train pour nous rendre de Nice à Chamonix. On était crevés, mais Chamonix nous a tout de suite charmés avec ses monts enneigés. Ça sentait la forêt, comme quand j’allais chez mes grand-parents quand j’étais petite. Bref, on va s’enregistrer à l’auberge, on adore l’endroit, ça semble sympa . La dame de l’accueil nous conduit à notre chambre, on y dépose nos bagages, puis on prend un petit 5 minutes pour relaxer. Je me suis écrasée sur mon lit et je me souviens avoir dit « maudit que je vais bien dormir ce soir ». Eh bien je ne savais pas du tout ce qui m’attendait cette soirée-là. On est allés se chercher une pizza dans un petit resto tout près, à peu près le seul qui était encore ouvert, puis on est revenus manger notre festin à l’auberge. Après souper, on est montés à la chambre pour se coucher. Alors que je faisais un peu de ménage dans mes bagages, Carl me dit: « euh, Audrey, c’est quoi cette bébitte-là? » en me pointant une petite tache sur le mur. Tout ça pour se rendre compte que ce n’était nul autre qu’une punaise de lit et qu’il y en avait tout un tas qui déambulaient sur le mur. Ayant une réelle phobie pour ces petits buveurs de sang, laissez-moi vous dire que je suis sortie de la chambre aussi vite que j’y était rentrée. Bref, cette nuit là on a dormi sur le plancher du salon, car la réception était fermée pour la soirée et le numéro d’urgence qu’on nous avait laissé ne fonctionnait pas (legit). Il faisait vraiment très noir dehors, on ne voyait même pas le bâtiment situé en face du nôtre. On a donc renoncé à aller se chercher un autre hôtel ou même quitter immédiatement Chamonix, on s’est juste couchés sur le plancher de bois du salon, avec une petite flanelle, en attendant impatiemment le matin. Vous vous doutez qu’on est pas allés monter la montagne en téléphérique le lendemain, on ne voulait pas laisser nos bagages dans une chambre infestée de punaises de lit, donc ça a gâché nos super plans à Chamonix. Cette soirée-là, j’ai sacré, j’ai pleuré et j’ai réellement souhaité me retrouver au plus vite dans ma chambre, chez moi. Maintenant, à une semaine près de recommencer l’école, je ferais n’importe quoi pour retourner là-bas et dealer avec les punaises. Tout ça pour te dire de profiter à fond de ton voyage. 🙂

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s